• L’ingestion de piles bouton est souvent mal diagnostiquée pour plusieurs raisons, notamment:
    • L’ingestion de piles, particulièrement par les jeunes enfants, ne se remarque pas forcément.
    • L’ingestion de piles n’entraîne pas de symptômes spécifiques et les symptômes causés par l’ingestion de piles au lithium peuvent ressembler à ceux de la grippe.
    • Les piles bouton ingérées peuvent se confondre avec les pièces de monnaie.
  • Les piles boutons ingérées représentent un danger important lorsqu’elles restent bloquées dans l’œsophage ce qui nécessite une assistance médicale urgente. Le risque augmente considérablement dans le cas de piles bouton au lithium en raison de leur tension plus élevée.  Plus le diamètre est grand, plus le risque est élevé que la pile reste coincée dans l’oesophage.
  • Si le médecin n’est pas en mesure de déterminer le type de pile ingérée, il devrait se baser sur l’hypothèse qu’il s’agit d’une pile bouton au lithium et prescrire le traitement requis dans ce cas-là.
  • En cas de suspicion d’une ingestion de pile, il est recommandé de suivre les consignes suivantes:
    • Les patients ne doivent rien boire, ni manger tant qu’une radiographie n’a pas confirmé que la pile ingérée ne se situe pas dans l’œsophage.
    • Si le patient ne présente aucun symptôme, prenez 5 minutes pour déterminer le numéro d’identification sur l’emballage ou sur une pile similaire (si l’information est disponible).
    • Faites immédiatement passer une radiographie à tous les enfants âgés de moins de 12 ans ayant avalé une pile bouton, quelle que soit la taille. Chez les enfants de plus de 12 ans, une radiographie est recommandée si la pile bouton avalée est supérieure à 12 mm de diamètre, ou si des symptômes sont présents, si plusieurs piles ont été avalées, si un aimant a été ingéré en même temps ou encore s’il y a des lésions de l’œsophage préexistantes.
    • N’attendez pas que les symptômes apparaissent. Les piles bouton au lithium bloquées dans l’œsophage peuvent entraîner des brûlures sévères en 2 heures.
    • Il est possible que les patients ne développent aucun symptôme initialement, ou souffrent de vomissement, de toux, de perte d’appétit, de salivation, de stridor, de dysphagie, de fièvre ou d’hématémèse.
    • Les piles logées dans l’œsophage doivent être retirées immédiatement. Il est préférable de recourir à l’endoscopie : une visualisation directe de l’œsophage permettant de déterminer le traitement le plus approprié.
    • Des perforations de la paroi de l’œsophage et des fistules dans la trachée ou dans tout autre vaisseau vital peuvent encore apparaitre 28 jours après l’extraction de la pile. Vérifiez très régulièrement l’apparition ou non de ces complications. Il faut anticiper des déficiences respiratoires tardives et une paralysie des cordes vocales dans le cas de piles bloquées dans la partie supérieure de l’œsophage. Il est important de noter que des sténoses de l’œsophage et des spondylodiscites peuvent se manifester des semaines, voire des mois après l’ingestion.
    • Si des piles bouton ont traversé l’œsophage sans qu’aucune lésion gastro-intestinale ne soit diagnostiquée (i.e. aucun symptôme ne se manifeste), laissez la pile s’évacuer par les voies naturelles.
    • Un examen médical s’avérera nécessaire si des symptômes apparaissent, ou si une pile bouton de grande taille (diamètre supérieur à 20 mm) ne traverse pas le pylore dans les 4 jours. Pour tous les autres types d’ingestion de pile, les patients pourront vérifier leur état de santé à domicile en suivant leur régime alimentaire habituel et en pratiquant une activité régulière, jusqu’à ce que la pile s’évacue de manière naturelle.
    • Confirmez l’évacuation de la pile en inspectant les selles ou envisagez de repasser une radiographie si l’évacuation n’est pas constatée dans les 10-14 jours.

Ce guide se base sur les recommandations de spécialistes ayant une expérience avérée dans ce domaine.

ADVICE_MEDICAL